Qu’en est-il des candidatures apolitiques ?

12 mai 2009

Chronique de campagne, par André Cadot, Conseiller de l’Assemblée des Français de l’Etranger.

Plusieurs lecteurs de notre blog nous ont interrogés sur l’apolitisme déclaré de l’Union des Français de l’Etranger… une petite mise au point s’impose !!

L’UFE, créée en 1927, a été jusqu’en 1982 la seule association représentant les Français de l’étranger.

Elle se déclarait volontairement apolitique pour répondre à des règles déontologiques et internationales. La plupart des pays ne souhaitaient pas de querelles politiques « extérieures » sur leur territoire.

Cependant, l’UFE se montrait toujours en phase avec les gouvernements de droite ; jusqu’en 1983, et s’appuyait systématiquement sur des sénateurs de droite pour représenter les Français de l’étranger.

L’élection de François Mitterand en 1981 a marqué une rupture : proposition fut faite de créer une nouvelle association qui réunirait les Français de gauche. C’est ainsi que l’ADFE vit le jour.

Aujourd’hui, les neuf sénateurs représentant les Français de l’étranger inscrits au groupe UMP, sont tous issus du groupe UFE. Ils ont été élus par les conseillers de droite de l’Assemblée des Français de l’étranger (UFE et RFE). Quant aux trois sénateurs socialistes, ils ont été élus par les conseillers « ADFE ».

L’UFE n’a donc rien d’une association apolitique. Assister à une seule réunion de l’AFE suffit pour comprendre que l’UFE soutient le gouvernement… parfois même à l’excès.

Commentaires fermés